Altos de Cantillana Expediciones & Ecoturismo – Valle de Aculeo – Chile

Actuellement la zone d’Aculeo a une vocation agricole et d’élevage, de plus en plus affaiblie par le passage d’un usage du sol agricole à un usage résidentiel et inmobilier. Ce processus, en plus de la proximité de Santiago et le processus connu de mondialisation, accélère la perte de l’ample patrimoine culturel de la zone, dont une grande partie n’est toujours pas enregistrée, et n’est connu seulement que par de petits groupes de personnes, principalement de personnes âgées. C’est pour cela que la reconnaissance et la mise en valeur de cette connaissance est urgente, et notre entreprise travaille en ce sens, avec l’aide d’autres institutions, comme ACULEUFU, Corporation du Développement Culturel et Patrimonial d’Aculeo.

Un processus de métissage de cultures s’est construit, créant ainsi la culture “criolla”, avec de fortes influences espagnoles, mais avec des nuances propres et caractéristiques, certaines endémiques de la zone.

La culture d’Aculeo présente différentes expressions, comme les artisanats utilitaires, dont quelques uns ont disparu ou sont en voie de disparition, comme les métiers à tisser, la poterie ou la vannerie et les tissages en osier. De la même manière, de nombreuses traditions proviennent d’activités typiquement paysannes, comme les battages, les rodéos, le domptage, les “arriadas” (stimulation et contrôle des mouvements du bétail) et les récoltes. Les traditions qui se sont le plus maintenues dans le temps, bien qu’avec moins de popularité qu’il y a quelques années, sont de caractères artistico-religieux, comme la Neuvième de l’Enfant Dieu, la Fête de Carmen et la Croix de Mai, les deux dernières, témoins vivants d’une ancienne expression du Chant à l’Humain et au Divin.

L’architecture traditionnelle basée sur les constructions de la Zone Centrale du Chili est importante, edifiée en Adobe et/ou “Adobillo” (Cloison de bois et de boue), couloirs comme espaces intérieurs intermédiaires, toits de tuile artisanale d’argile, etc.

On peut distinguer La Maison Patronale de Pintué, l’Église de Pintué, la Chapelle de Rangue et la Maison Esquina de l’Ex Fundo Rangue, les deux dernières déclarées “Monuments Historiques” par le Conseil des Monuments Nationals. Due au tremblement de terre du 27 Février de 2010, une partie importante de ce patrimoine a disparu pour toujours.

 
 
Empresas Relacionadas